Auteur, journaliste, autoentrepreneur...

Ma photo
Auteur par envie, journaliste par vocation, autoentrepreneur par nécessité...

Zotero et plus

Je m’autorise une petite pause dans la rédaction de mon premier roman, pour vous parler d'un outil tout à fait indispensable, que j’utilise tout le temps et qui me simplifie grandement la vie. Mais en fait, non, je vais faire mieux : je vais vous parler de tout ce que j'utilise pour écrire, dans le désordre et avec l'emphase qui va bien.
Au départ, j'écris au stylo-plume sur des cahiers ou des carnets. Je varie les plaisirs, mais j'apprécie tout particulièrement mes stylos indiens, imparfaits mais racés. Ils sont ... vivants, sur le papier il glissent et grattent et vivent, j'ai un plaisir tout simple à les utiliser, sans but, juste pour le bruit et la sensation et l'encre. Et, vraiment, avoir ce plaisir, cela aide beaucoup quand l'inspiration se fait ténue ! J'hésite depuis plusieurs semaines à commander un petit japonais, Pilot 91 ou 74 avec une plume "soft". “On” m’en a dit beaucoup de bien, mais j'ai peur d'être déçu comparé à mes petits indiens à moins de 15 € (plume flexible et port compris). L'encre est parfois bleue, parfois rouge, parfois verte. J'aime bien changer.
Pour mon projet de roman, j'ai débuté sur un cahier "Open Flex" à petit carreaux d'Oxford, 2 ou 3 € dans votre supermarché favori pendant les offres spéciales de rentrée. Je l'ai rempli de beaucoup de choses, et pas franchement avec l'ordre et la rigueur qui aurait été de mise. Je lui ai ajouté un carnet 13x21 Pantone, que je trouvais au départ assez médiocre, mais que j'ai appris à apprécier, et j'en suis maintenant conquis. J'utilise divers autres carnets, pour stocker des idées, des bouts de texte, des descriptions que je réutilise ensuite au besoin. Au départ, je les utilisais pour tout – les fiches de personnages, les plans, la ligne de temps… Mais en fait les outils informatiques sont bien plus pratiques pour cela.
Mon logiciel principal est Scrivener, que j'utilise pour organiser et corriger, mais assez peu pour écrire en fait. Pour entrer mon texte, je préfère FocusWriter, logiciel libre et gratuit que j'ai personnalisé à ma convenance et que je trouve plus pratique et plus joli que le mode "plein écran" de Scrivener. Le "process" : j'écris sur carnet, je tape sous FocusWriter, je copie/colle dans Scrivener. Divers autres outils, dont j’ai déjà parlé dans ces pages, m’aident à organiser les informations pour les utiliser ensuite plus facilement : Timeline, Noteliner, etc. 
Enfin, et c'était le but initial de ce sujet : pour rechercher des informations sur le web, les stocker, les classer, les retrouver et les utiliser facilement, j'utilise l'extension Zotero pour Firefox. Cet outil m’est devenu absolument indispensable pour archiver les détails techniques et autres images qui me serviront d’inspiration pour mon roman. Un clic sur son icône affiche son panneau dans la partie inférieure de l’écran. Glissez une page, une image ou des éléments de texte sélectionnés, et ils s’ajoutent à vos collections. Très facilement, vous pouvez ensuite les classer dans des “dossiers”, et les retrouver à l’aide de puissantes fonctions de recherche. Il suffit ensuite de glisser ce qu’on veut depuis Zotero vers Scrivener par exemple, pour importer directement des données graphiques ou textuelles.

2015-09-22 10_20_06-Clipboard

Il est à noter que Zotero existe aussi pour les autres principaux navigateurs, ainsi qu’en version autonome (que j’ai installé mais jamais utilisé).